I) Domaines et Différents types de pesticides

 

  · De nos jours, les pesticides sont particulièrement utilisés dans le domaine de l’Agriculture. En effet, 77.3 % des pesticides vendus sont destinés à l’ Agriculture. Parmi eux il y a :

 

 - Les herbicides : Ils représentent environ 85 % des ventes totales de pesticides, ils sont utilisés pour lutter contre les plantes parasites (ou « mauvaise herbes »), destinées à détruire ou à limiter la croissance des végétaux. Les herbicides sont employés sous différentes façons :

   ¨ Les désherbants sélectifs, les plus nombreux, qui détruisent les plantes indésirables sans toucher aux cultures.

   ¨ Les débroussaillants et désherbants totaux, qui détruisent tous les végétaux (dans cette catégorie, on retrouve le très célèbre, et le plus vendu dans le monde, le glyphosate, plus connu sous le nom de « Round Up »).

   ¨ Les défanants qui détruisent la partie aérienne des végétaux, ils sont par exemple, utilisés pour la récolte mécanique de la pomme de terre ou de la betterave.

 Les herbicides sont moins toxiques que les insecticides, néanmoins ils sont classés parmi les pesticides cancérigènes probables ou possibles.

 

 - Les fongicides : Ils représentent environ 7 % des ventes totales, ils ont été conçu exclusivement pour tuer des champignons parasites des végétaux. On distingue :

   ¨ Les produits préventifs empêchant le développement des spores (structure de multiplication végétative ou de reproduction) à la surface de la plante.

   ¨ Les produits curatifs qui stoppent le développement du champignon déjà installé dans la plante.

   ¨ Les fongicides « multisite » (qui agissent sur plusieurs paramètres à la fois).

   ¨ Ceux qui inhibent la synthèse des acides aminés.

   ¨ D'autres qui perturbent la division cellulaire.

 Les fongicides sont moins toxiques que les herbicides et les insecticides mais cependant, certains d’entre eux sont considérés comme des pesticides cancérogènes probables.

 

 - Les insecticides : Ils représentent environ 4 %  des ventes totales, ils ont pour fonction de tuer les insectes, leurs larves et/ou leurs œufs. On les classe en trois grandes parties :

   ¨ Les organophosphorés : Ce sont des inhibiteurs de la cholinestérase, qui est bloquée sous une forme inactive : l'acétylcholine (neurotransmetteur) s'accumule au niveau de la synapse (liaison entre deux neurones), empêchant la transmission de l'influx nerveux et entraînant la mort de l'insecte. Ce mode d'action explique leur haute toxicité vis-à-vis de l'homme et des animaux à sang chaud. Ils font partie de la « sale douzaine » de substances introduites par l’ONU dans la Convention de Stockholm. Ces pesticides sont interdits d’utilisation en France.

   ¨ Les organochlorés : Il agit sur l'insecte par contact et ingestion, induisant un tremblement généralisé (incoordination motrice) puis une paralysie qui met parfois 24 h pour s'installer. Parmis eux, Le DDT, premier insecticide moderne, fut utilisé avec beaucoup de succès aussi bien militairement que civilement dans la lutte contre les moustiques transmettant le paludisme, et également comme insecticide agricole. Aujourd'hui, il est interdit d'utilisation car il présentent d'énormes dangers pour la santé humaine.

   ¨ Les pyréthrinoïdes : Dotés d'une toxicité considérable et agissant par contact, ils tuent presque instantanément les insectes par effet choc neurotoxique, permettant de les utiliser à des doses très réduites (10 à 40 g de matière active par ha).

 Les insecticides sont donc les pesticides les plus toxique.

 

 -  Les autres pesticides : A côté de ces trois grandes catégories de pesticides, bien d’autres produit existent, pour lutter contre les limaces (les molluscicides), contre les rongeurs (les rodenticides), contre les corbeaux (les corvicides), pour désinfecter le sol (les fumigants). Bref, il existe des pesticides contre tout ce qui peut nuire à l’agriculture intensive.

  

   · Les 22.7 % qui restent proviennent des secteurs non agricoles.

-         12.5 % sont utilisés dans les secteurs domestiques.

-         4.7 % dans les secteurs industriels.

-         4.7 % pour l'entretien des espaces verts.

  

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site